Larix decidua

   Arbre atteignant 30 à 35m de hauteur

C'est le seul conifère à perdre ses aiguilles.

A l'automne celles-ci deviennent jaune doré avant de tomber.

On a tendance à parler des fleurs du mélèze, alors qu'en fait 

ce sont des chatons.  

Les chatons femelles deviennent les futurs

cônes qui renferment les graines.

Les aiguilles regroupées en faisceaux sont disposées le long des rameaux

(pousses vertes que l'on peut bien voir sur la photo ci-dessous.)

 

Annee-2011-2402--1024x768-.jpg      

nouvelles pousses d'aiguilles et chaton femelle

 

  _DSC1714--1024x768-.jpg

 

 chaton femelle, vue du dessus

 

Annee-2011-2371--1024x768-.jpg

chaton mâle

 

Retour à l'accueil