Sur les rives ensoleillés des étangs, voilà qu'on redécouvre

enfin et avec tant de joie, les premières demoiselles.

Fraîchement  métamorphosées, leur vol est encore bien

hésitant. On les repère par la brillance de leurs ailes de

verre. Graciles et fragiles, les petites libellules se posent

fréquemment pour se réchauffer sous les rayons du soleil...

 

Annee-2012-3835-1280.jpg

 

Insectes-3844-1280.jpg

 

 

Retour à l'accueil