Les jardins ont un rôle non négligeable dans la préservation d'une

faune et d'une flore sauvages. Pour les abeilles, les jardins bien

aménagés pour les accueillir participent en quelque sorte à la

formation de "corridors nectarifères" : autant de lieux où elles

pourront vivre, se développer et migrer. Lorsqu'on dispose d'un

jardin, aussi petit soit-il, on peut donc faire beaucoup : adopter,

si ce n'est pas déjà fait, des pratiques de jardinage plus

écologiques ; accueillir et cultiver des plantes mellifères.

                                                                     l'abc du rucher bio par Rémy Bacher

  Annee-2012 6724-1280

 

 

Annee-2012-6684-1280.jpg

 

 

 

Retour à l'accueil